25/03/2006

Rogette Jonckiere

Rogette Jonckiere


Il y a dix ans que j’ai croisé l’oeuvre de Rogette Jonckiere et jamais elle ne m’a déçue.

Elle traite la surface du tableau avec un sens inné de la couleur et bien avant d’avoir posé les premiers coups de pinceau, l’image finale existe.

Qui dit image dit figuration mais il s’agit ici d’une représentation suggérée plus que réelle, ce sont des scènes dont la perception est rapide, une approche sensible du quotidien, un reflet de la vie ordinaire.

Le métier est solide car cette régente en arts plastiques est totalement maître de la ligne et de la matière.

Née à Poperinge (1946), elle a commencé sa véritable carrière vers 1990 et fut très vite remarquée par la critique et les amateurs.

Ses toiles faites de couches grattées, reprises, repeintes ou ses papiers à la matière plus souple, ont un côté spontané qui fait croire à un travail rapide.

Il n’en est rien car tout se prépare dans la méditation et le silence avant l’explosion finale.

Invitée d’Honneur de "Rencontre de l’art bruxellois" (Janus) en 2002, elle a fait impression par la force qui se dégage de son œuvre.

Face à ses tableaux, on ressent une authentique fureur de vivre, quelque chose de puissant venu en droite ligne de l’histoire d’un peuple en lutte contre le vent, la mer et les aleas de l’histoire.

Et au fil des ans, Rogette Jonckiere s’affirme et s’impose un peu plus à chaque exposition.

Une artiste à ne jamais perdre de vue.

Anita NARDON

Galerie ‘t Weefhuis,
Lucas van Hauthemlaan 1,
5641 CJ Nuenen (NL)

Du 31/3 au 14/5/2006
Vendredi, samedi, dimanche de 13h à 18h






































"Spreken met de stilte van mjn hart"
"Parler avec le silence de mon coeur"





18:29 Écrit par Anita Nardon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.