27/05/2006

DOLORES MORCILLO

Dolores Morcillo

Photographe professionnelle, vidéaste et pourquoi pas cinéaste ?

Dolores Morcillo est attirée par le détail qui fait mouche...

Au début, elle peignait des fleurs, puis elle a peint des détails de fleurs et maintenant les fleurs s’agitent, s’opposent, s’accouplent comme pour imiter les hommes !

On a vu des tulipes et des arums s’incliner sous le vent et des pétales non identifiés se replier sur un secret jamais percé.

L’univers de l’artiste (né en Extremadure en 1953) est celui d’une chaude lumière préservée au plus profond d’elle-même et de visions fugitives accumulées au cours de ses voyages.

Ensorcelée par la couleur, elle lui donne la priorité. La couleur envahit tout et ne laisse qu’un mince espace accessible dans lequel le visiteur pénètre l’image pour en faire « son » image.

Une fleur peut être dramatique ou fantastique (Magritte a traité le sujet) mais elle peut devenir sensuelle comme dans les aquarelles de Georgia O’Keeffe, Dolores Morcillo n’a qu’un point commun avec elle, la vision photographique.

Son univers est méditerranéen jusqu’au bout du pinceau, la ferveur, l’élan, les états extrêmes de la passion sont d’un rouge ardent mais le fond de la toile est sombre, carrément nocturne.

Les nobles tulipes, elles, gardent la distance, dressées sur leurs tiges, elles marquent le côté mystique et sensuel, ce mélange explosif qui hante l’art flamand.

Partout où elle va, Dolores Morcillo emporte son univers solaire mais garde les yeux ouverts sur les pays au ciel bas baignés de lumière blanche.

Des visages féminins s’infiltrent peu à peu dans ce monde, elles ne m’ont pas encore convaincue face à la présence des fleurs.

Il n’est pas obligatoire d’être réaliste pour exprimer la déchirure de l’émigration, une fleur suffit à cette artiste de talent.

Anita NARDON

Galerie Alfican,
Grand Sablon 2,
1000 Bruxelles
tel 0475 622 333

Du 2 au 30 juin 1006
tous les jours de 11 à 19h






15:18 Écrit par Anita Nardon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.