16/08/2006

L’art à bicyclette (et la révolution à cheval)

L’art à bicyclette (et la révolution à cheval)

Chantal Coppieters
Eddy Merckx

C’était le titre d’un livre du peintre et sculpteur Pol Bury mais la première partie du titre s’appliquerait fort bien à une exposition organisée à l’occasion des 100 ans du Paris-Tours.

Trois artistes ont été choisis Erwin Debie, Michel Chemin, un habitué de la galerie Lignier à Hardelot et Chantal Coppieters ‘t Wallant, professeur à l’Académie de Saint-Gilles.

Elle est bien connue pour sa formule 1 car depuis plusieurs années, la passion des bolides la dévore.

Mais si l’on reprend son parcours, on s’aperçoit que le cyclisme l’a séduite aussi.

Peintures, dessins et aquarelles sont au rendez-vous dont une toile particulièrement réussie qui représente Bernard Hinault.

En quelque technique que ce soit, Chantal s’exprime en couleurs franches et l’élan exprimé sur la toile replonge le spectateur dans quelque beau moment passé.

Il y a même « une samba des rayons » qui évoque ces foules pour qui le passage d’une course était l’événement de l’année et plus encore… le premier Paris- Bruxelles a signifié pour beaucoup de spectateurs au bord de la route que la guerre était vraiment finie.

Anita NARDON

Hôtel de Ville de Tours (Indre-et-Loire)
du 16 septembre au 8 octobre 2006
avec arrivée du Paris-Tours le 8 octobre.


10:51 Écrit par Anita Nardon dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.