16/08/2006

Women, des femmes sous le regard de Michel Soucy

Women, des femmes sous le regard de Michel Soucy



Michel Soucy
My Own Private Beauty Corrected

L’artiste s’était manifesté au printemps 2005 avec des portraits à feu, des visages dérangeants mais vrais.

Il revient avec une série consacrée aux femmes.
Il les peint mais ne peut s’empêcher de regarder derrière l’apparence.

La première impression devant ces inconnues est le sentiment de solitude et c’est presque normal quand on sait que l’artiste est né très loin, aux confins du Labrador glacé, dans une ville minière appelée Shefferville en 1963.

C’est au bout de nulle part, d’où sans doute ce sentiment d’isolement qui le taraude.

Plasticien et scénographe diplômé du Central St Martins College of Arts and Design, il est venu s’établir à Bruxelles voici cinq ans.
La recherche sur l’image de synthèse et la création de storyboards ou de décors pour le cinéma, n’ont jamais cassé son élan de portraitiste de l’impossible.

« Il y a de la poésie dans l’horreur », écrivait-il naguère et j’ai pensé devant certains portraits aux interprétations d’Arnulf Rainer ou de Francis Bacon mais avec la tendresse, en plus.

Les femmes de Michel Soucy sont seules ou abandonnées mais il leur reste le rêve, un souvenir de tendresse qui les sauve du néant.
Derrière cette peinture rude et gestuelle, le choix des couleurs indique la présence latente de l’espoir.

Anita NARDON

Galerie Libre Cours,
rue de Stassart 100,
1050 Bruxelles
tel 0473 590 285

Du 9/9 AU 9/10 2006
du jeudi au samedi de 14h30 à 18h30.


09:14 Écrit par Anita Nardon dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.