01/11/2006

Arto Pazat et Anne Liebhaber

Arto Pazat et Anne Liebhaber

14.Il, sans mot,  09-06

La galerie DS à Boitsfort œuvre discrètement derrière une façade modeste mais n’adopte pas pour autant une conduite timide.

Sylvie Derumier aime découvrir de nouveaux talents mais réserve toujours une petite place dans son cœur à une tendance figurative, même très discrète et, surtout, peu ordinaire.

Les élus de cet automne sont Arto Pazat et Anne Liebhaberg, il vient d’Amiens, elle, du Brabant Wallon, il est photographe, elle est ??? disons qu’elle invente des pliages dans l’espace, alors ? sculptures ?

Arto Pazat, prix de la découverte à Arles en 2004 est un explorateur du corps qu’il n’hésite pas à montrer soit, atteint pas la maladie, soit livré aux dégâts de la souffrance, un corps qui absorbe les chocs et en porte la trace.

Il fréquente aussi les territoires de la mémoire et fait alors surgir des êtres selon le souvenir, soit toujours différents de la réalité.

Son art d’ambiance à tout le moins crépusculaire, est marqué par l’autre passion de sa vie, le jazz. Une passion dont il cerne l’influence et subit la séduction jusque dans la conception de l’image qu’il nous présente.

Anne Liebhaber a suivi des cours d’arts plastiques à Molenbeek Saint-Jean mais la sculpture et la céramique lui ont inspiré, en plus, une recherche d’évaluation entre l’espace plastique et l’espace sonore.

Diplômée de chant, elle a fait des stages de voix et cette recherche à l’aide d’un élément naturel dont trop de psychologues ont négligé l’impact, lui a inspiré une mise en équilibre.

Ses structure, fragiles se présentent dans une sorte de vide, un espace vierge dans lequel elles sont à peine retenues par quelques fils légers.

Image du chant immatériel et si présent ?

Une oeuvre très originale à découvrir toutes affaires cessantes.

Anita NARDON

DS galerie,
67 rue de l’Hospice Communal,
1170 Bruxelles
tel 02 678 83 80

Du 17/11 au 24/12/2006
vendredi, samedi, dimanche de 11h à 19h



15:52 Écrit par Anita Nardon dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.