03/01/2007

LA CENTRALE ELECTRIQUE deuxième

 

LA CENTRALE ELECTRIQUE deuxième

Wa Kazadi de Sikasso
Wa Kazadi de Sikasso

Yoyo G. Brest, 2000
Yoyo G. Brest, 2000

Le Musée d’Art Contemporain de la Ville de Bruxelles a subi quelques travaux depuis son inauguration. Les sols en avaient besoin et les installations pour les projections sont nettement améliorées.

La présente exposition concerne uniquement de la photographie de niveau international. Pour la première fois en Belgique ces témoins de vie sont venus du continent africain (17 pays) et la richesse de cet éventail est tel que l’on y resterait des jours et des jours.

Il y a également un hommage à la photographie soudanaise et de quelque côté qu’on se tourne ce ne sont que scènes familières ou constat (parfois inquiétant) de situations.

Ainsi cette maison envahie par le sable et qui semble annoncer la fin d’une ville ou d’une contrée, une situation que connaissent bien des pays africains jusqu’aux frontières Nord du Sahara, pas loin de la Méditerranée, là où le sable avance et s’insinue dans la vie de chacun.

Il est difficile de donner une image détaillée d’une telle exposition et il faut être un parfait spécialiste pour analyser les qualités photographiques avec justesse, une seule chose est certaine : il faut voir cette présentation qui se situe loin des sentiers battus.

Anita NARDON

La Centrale Electrique
European Centre for Contemporary Art
Place Ste Catherine 44
1000 Bruxelles

Jusqu'au 11 mars 2007
du mercredi au dimanche de 11h à 18h,
le jeudi jusque 20h



14:49 Écrit par Anita Nardon dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Men in Congo Je partage votre opinion en ce qui concerne les exagérations des mouvements féministes et autres qui ont trop tendance comme vous le précisez à donner facilement à ce type d'exposition une connotation de pornographie et d'érotisme à l'occidentale. Où sont donc les PRIMITIFS ? certainement pas en Afrique.
Félicitations Pépé Lemoko

Écrit par : Pépé lemoko | 11/01/2007

Les commentaires sont fermés.