02/09/2007

NOELLE KONING

NOELLE KONING

Koning photo 1

Lorsqu’elle a exposé en 1990 dans une galerie aujourd’hui disparue, Noëlle Koning (°Bruxelles 1960) m’avait séduite par le contenu de ses peintures, véritable invitation au voyage. Elle est restée fidèle à l’élan coloré qui la guide depuis ses études à La Cambre, ses stages dans le milieu du théâtre et du cinéma. Elle a réalisé de nombreuses expositions et n’a jamais hésité à passer du pays de Liège à Tournai et de Sidney et Brisbane (Australie) à Kruishoutem car de la Fondation Veranneman à la récente Galerie Devillez, elle a su choisir les lieux qui convenaient à ses expositions.

Aux cimaises du Drapeau Blanc à La Louvière, elle apporte une vision colorée, optimiste et dynamique du monde qui est le sien. C’est un monde débordant de force et de joie de vivre pour des tableaux qui se lisent comme des récits, des sortes de projections très élaborées qui retiennent le visiteur dans une sorte de réseau plein de vibrations. Cela ressemblerait à la projection de plusieurs films sur un écran intelligent qui stimulerait la mémoire.

Acrylique, collage, toute la magie des techniques mixtes dont on a fait parfois de forts mauvais usages est remise en pleine lumière et révèle un « métier » qui porte l’inspiration au plus haut niveau.

Anita NARDON

Galerie du Drapeau Blanc,
rue Sylvain Guyaux 3,
7100 La Louvière

du 6/9 au 13/10/2007
du mercredi au samedi de 13h30 à 18h30
le vendredi 21/9 jusque 21h
à l’occasion du vernissage du Centre de la Gravure.


14:28 Écrit par Anita Nardon dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.